Vais-je continuer dans cette direction ?

C’est une bonne question mais il faut d’abord que je vous explique ce que j’ai tenté de faire jusqu’à maintenant.

Rétrospective

J’ai essayé de gagner de l’argent sur Internet grâce aux nombreux sujets webmarketing qu’on peut trouver de nos jours : outils informatiques, pub Facebook, machine à vendre, capture de prospects, etc.

J’ai appris à connaître la population des pratiquants d’arts martiaux et le marché français leur correspondant. Ils achètent en général des bouquins, du matériel, participent à des stages et des voyages en Chine, sont prêts à payer des instances pour passer des grades et des diplômes.

Pour l’analyse de ce retour d’expérience lisez la suite, mais globalement ce qui ressort de toute façon c’est que les formations en art martial sont très difficiles à vendre en France et pour cause : les formes peuvent se vendre mais le Kungfu non.

Le kungfu est réservé aux passionnés et son enseignement se délivre au goutte à goutte lors de cours en présence d’un prof.

C’est la conclusion que je tire aujourd’hui après ces 2 dernières années à tenter une monétisation sans connaître le marché auquel je m’attaquais.

Je ne perds jamais. Dans la victoire je gagne, dans l’échec, j’apprends.

Nelson Mandela

Qu’est-ce que ça m’a coûté d’essayer, en plus de ces 2 années de labeur ?

Je souligne que je ne regrette rien et que j’ai appris énormément. Comme le disait Mandela : « Je ne perds jamais, car dans la victoire je gagne, dans l’échec j’apprends. »

Ce qui me pousse à ne plus vendre de formations sur Internet

Le coût en temps

Énormément de temps passé à apprendre la technique – je ne regrette rien mais je pense avoir fait le tour de ce qui existe dans ma sphère et cela me suffit pour continuer simplement mes projets.

Le tournage/montage des vidéos et la rédaction d’articles prennent aussi beaucoup de temps, je pense que pour ça, dépenser du temps en vaut la peine car les choses bien faites, ça fait juste plaisir.

Avant il me fallait des journées de 35 h pour accomplir tout ce que j’avais prévu.

Mission Impossible. La barre était trop haute.

Maintenant, en me concentrant uniquement sur ce qui selon moi est le plus important, j’arrive à ne plus être un esclave du PC (Personal Computer, pas Parti Communiste, on est d’accord).

J’ai réussi à dégager du temps pour m’entraîner, car plus on passe de temps devant son PC, moins on en a pour perfectionner son Kungfu. CQFD.

Le coût en argent

Ce n’est pas très élevé car j’ai toujours décidé de ne jamais acheter de formation avant d’avoir gagné à la sueur du front mes premiers euros sur le net.

En tout et pour tout, durant cette période de travail, j’ai réussi à dégager un peu moins de 200€,  j’ai donc acheté une petite formation web à 99€ pour m’aider un peu.

Ça ne m’a pas aidé à gagner plus d’argent (pas parce que le gars raconte n’importe quoi, il est très compétent dans sa thématique, ça collait juste pas avec mon environnement, il utilise des outils inaccessibles en Chine, même avec un VPN) mais plutôt à comprendre comment ceux qui en gagnent vraiment – c’est-à-dire quelques milliers d’euros par mois – font.

Ils sont très malins, je les respecte beaucoup pour ça, en plus du travail colossal d’entrepreneur qu’ils doivent fournir.

En gros, le boulot sur Internet me coûte :

  • L’hébergement du site web : 90 € par an (je garde)
  • Les outils de mise en page du site : environ 100 € par an (je garde)
  • L’auto répondeur : 75 € par an (je vais dégager l’abonnement payant mais garder le système gratuit qui me permet de vous communiquer les infos)
  • L’hébergement des formations en vidéo : un peu moins de 30 € tous les mois (je dégage ça mais continue à proposer des documents en téléchargement libre directement sur le blog)
  • Et d’autres trucs que j’ai sûrement oubliés.

Pour pallier aux dépenses du site, je compte continuer à utiliser Tipeee (pour savoir comment l’utiliser cliquez ici) et Utip (en cours d’authentification) parce que ça correspond le mieux à cette façon de voir les choses. Le principe est simple : c’est du financement participatif.

Vous donnez un peu si vous trouvez que le contenu vous apporte quelque chose de PENSÉ (Positif Exact Nécessaire Sage Enrichissant), enfin, si vous le voulez bien sûr.

En espérant que ça puisse couvrir au moins les dépenses inhérentes à la gestion du site…

Le coût en énergie

Là c’est un problème complet.

Le réel problème en fait.

Le fait de passer plus de temps devant l’ordi que dehors à s’entraîner, fait qu’on passe toute son énergie dans la réflexion et la résolution de problème d’abord et qu’ensuite il faut autant d’énergie pour concevoir les contenus.

Faut se dédoubler, voir se tripler …

Alors quand on n’arrive pas à trouver la cause du problème ou sa solution et qu’on est bloqué malgré tout ce que peut proposer Google sur le sujet, c’est extrêmement frustrant, ça rend même con et très irritable.

Et je parle même pas des interruptions incessantes qu’on ne peut pas refuser : un collègue qui a besoin de quelque chose, le linge qu’on a oublié dans la machine à laver, le petit qui a faim, la chère et tendre qui veut caler tout de suite une activité pour ce weekend, etc..

Autant dire que c’est un travail à 90% cérébral.

Perte directe de l’équilibre physique-mental…

Mais pendant que vous êtes assis sur votre chaise, à vous bouffer les 5 organes, le temps passe beaucoup plus vite que prévu :

Et merde !

Il me reste qu’une demi-heure pour m’entraîner (sachant que dans cette demi-heure, il faut aller dehors, trouver un endroit libre, s’entraîner, revenir, bref …).

Bon tant pis, je m’entraînerai demain …

Apparaissent aussi différents problèmes de santé, palpitations cardiaques fréquentes, les yeux qui piquent, la fatigue récurrente alors que vous dormez pourtant bien, l’addiction aux technologies etc.

Le pire, c’est la démotivation pour l’entraînement, qui est fréquente aussi. Il peut y avoir d’autres raisons mais celle-ci en est certainement une.

10000 lingots d’or ne remplacent pas une personne accomplie.

Xue Dian

Je veux bien croire que pour gagner de l’argent sur Internet (attention, je parle ici d’en vivre, donc de faire un SMIC net par mois au moins) il faut faire certains sacrifices, notamment au niveau des loisirs, mais quand ce que vous essayez de vendre c’est ce que vous n’arrivez plus à pratiquer en réel, il y a une incohérence qui se transforme en perte de confiance, en doute, en volonté de fuir.

Baisse évidente de régime, le Kungfu se désagrège.

C’est une preuve manifeste que Jing Qi Shen devient faible et ne fonctionne plus correctement.

Un mec qui pratique les arts martiaux doit maintenir Jing Qi Shen au plus haut niveau, et là, on parle de vrais choix et de vrais sacrifices qui sont soutenus par la cohérence nécessaire à l’art martial.

Le coût en énergie quand on essaie de vendre un art martial sur Internet est phénoménal et totalement contre-productif.

Certains même conviendront que c’est une hérésie.

Donc tout cet investissement se fait au détriment de la pratique, qui est la base rappelons-le. On pratique non seulement pour la promotion d’un art martial cohérent mais aussi (et surtout) pour soi.

Parce que quand on comprend ce qu’apportent les arts martiaux dans sa vie personnelle, il n’y a rien d’autre qui compte (excepté les proches).

Xue Dian, Grand Pratiquant et Maître de Xiyiquan disait : « 10000 lingots d’or ne remplacent pas une personne accomplie. »

Quel est l’avenir de mon projet alors ?

Garder la chaîne YouTube et le blog est évidemment une priorité.

Plusieurs raisons à ça.

Bien sûr toutes ont une relation à la promotion des arts martiaux chinois et à leur démystification mais avant tous ces trucs altruistes : j’aime écrire, j’aime faire des vidéos, j’aime m’exprimer.

On ne fait pas tout ce taf juste parce que c’est la mode, on le fait parce qu’on aime ça.

Je trouve les arts martiaux tellement enrichissants que j’ai envie de m’exprimer à fond sur ce sujet, voilà l’ultime raison.

Bien sûr les arts martiaux sont aussi une aventure sociale, on rencontre d’autres pratiquants pour se perfectionner et apprendre des autres.

Donc si la chaîne YT et le Blog peuvent rassembler des personnes autour de cette même passion, alors c’est une réussite en plus.

A ce sujet, si vous ne faites rien en juillet et août, vous êtes les bienvenus autour de Poitiers.

On peut faire du Tai chi chuan, du Tuishou, de l’enracinement, du Xingyiquan, du sparring, je ne travaille pas les armes donc si vous en faites, je serais ravi d’apprendre.

Si vous faites du Qigong vous êtes aussi les bienvenus.

Le plus important dans tout ça, c’est que l’avenir de Ciel et Mont repose le plus simplement du monde sur ma pratique personnelle !

En Chine on dit :

Quand on ne s’entraîne pas une journée, on le sait soi-même ;
Quand on ne s’entraîne pas 2 journées, ce sont les frères qui le savent ;
Quand on ne s’entraîne pas 3 journées, c’est le public entier qui le sait.

Ça veut dire que le Kungfu, ça se perd vite.

Rassurez-vous, grâce à la mémoire corporelle, ça se retrouve vite aussi, en une semaine vous êtes sur pied, enfin, ça dépend de votre âge.

L’aventure Ciel et Mont continue

Ce n’est pas parce qu’on se remet en cause de cette manière, qu’on arrête de s’investir.

Voilà une des facettes de l’humilité, tant chérie et tant brandie par les gens des arts martiaux en Occident. A en croire que la morale pourrait remplacer le Kungfu.

Erreur.

C’est le Kungfu et la confrontation qui apportent la morale. Sinon tout ne serait que théorie sans l’appui de l’expérience.

Un vaste sujet que je traiterai peut-être un jour, quand le temps sera venu.

Pour l’instant, le Blog vit, grâce à vous et je vous en suis très reconnaissant ; la chaîne YouTube vit aussi et c’est également grâce à vous.

Comme vous avez pu le remarquer, la chaîne YT s’appelle désormais Ming Yue Arts Martiaux, en référence à notre école à Shanghai, mon Shifu m’autorisant à publier du contenu personnel sur cette chaîne en plus de publier le contenu de l’école.

Le Blog Ciel et Mont, bien que se situant dans la sphère des arts martiaux chinois, reste sous mon contrôle. Je m’accorde donc le droit de publier parfois du contenu sur la culture et les traditions chinoises.

De toute façon, ça va ensemble, on ne cloisonne pas, en Chine.

De plus, grâce à votre adresse e-mail que vous laissez quand vous téléchargez un document dans la rubrique « ressources » du site, je peux vous envoyer par mail les nouvelles publications.

Vous les lisez/visionnez ou pas, c’est votre affaire, mais sachez que j’y mets tout mon cœur et que ça peut potentiellement vous apporter des détails qui aident.

J’avais besoin de mettre les points sur les i

Aujourd’hui, dans cet article, je m’exprime sans filtre, sans couleur de fond webmarketing, sans trucs pour tenter de vous persuader. Ce que je n’ai d’ailleurs que très rarement fait…

J’écris comme j’aime le faire, en direct, pas de brouillon, à l’instinct, une petite relecture éventuelle pour les fautes (qui sont légion aujourd’hui sur le web français, c’est ignoble d’ailleurs, il faudrait quand même faire un effort à ce sujet) et un peu de technique pour mettre en page et éviter le gros pavé, parce que mine de rien on préfère quand c’est aéré.

En tout cas, merci d’avoir lu, et à très bientôt sur YouTube et sur le Blog.

Respect et salutations.

Cet article est PENSÉ (Positif Exact Nécessaire Sage Enrichissant) ? Vous pouvez le récompenser en cliquant sur Tip!  

5 postures d'enracinement martial


- améliorer votre équilibre quotidien

- renforcer votre résistance en combat

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Et si vous laissiez un commentaire ?

Postez vous aussi un commentaire !

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des