La posture de l'arbre pas à pas :
Comment être ancré au sol comme un arbre
dans le Qigong, le Tai chi et les arts martiaux ?

Niveaux

Pédagogie

Cours de Tai Chi et de Qigong

Cela fait déjà un petit moment que vous suivez des cours de Tai chi ou de Qi gong, ça vous fait énormément de bien.

Même ce mal de dos qui traînait depuis des lustres a disparu grâce aux mouvements que vous apprenez et qui vous dénouent le corps.

En plus, c’est une formidable occasion de rencontrer des gens et de se lancer parfois dans des exercices avec un partenaire.

Bien sûr, rien de violent, tout est ludique pour que vous gardiez cette envie de jouer et de partager avec les autres.

Mais ne pourriez-vous pas ouvrir davantage le rideau derrière lequel se cache l’essence de l’art ?

 

Remise en question

Sur le chemin de votre domicile, après le cours, vous réfléchissez …

Dans le cours de Qi gong, il est parfois difficile de bien camper la position ou bien quand vous répétez votre enchaînement de Wu shu la puissance de vos coups vous fait décoller les pieds du sol.

Vous arrive-t-il parfois de vous sentir lourd dans la partie haute du corps (se traduisant par un cœur qui palpite ou de l’essoufflement) et un peu faiblard dans les jambes  lors de vos séances d’entraînement au Qigong, au Tai Chi ou dans votre pratique martiale ou de santé ? 

Ce n’est pas franchement handicapant mais ce problème est un frein à la progression.

Bon, qu'est-ce qu'on fait ?

Apparemment, vos racines ne sont pas aussi fortes que nous ne le pensiez. 

Peut-être n’abordez-vous pas suffisamment ce thème dans vos leçons avec votre professeur, ou peut-être que cela est encore un mystère pour vous ? 

Vous avez l’étrange sentiment que ce n’est que du charabia théorique sorti des livres. Ancrage au sol, concrètement, c’est quoi ?

Malheureusement, concernant les documents sur l’enracinement, il n’y a pas foule. Ou alors vous avez de la chance car vous parlez chinois. 

Là, il y a le choix. 

Trop même, du coup vous perdez votre temps à chercher ce qui vous correspond.

Et peu de gens autour de vous n’y prêtent vraiment attention … 

Un entraînement spécifique

Si je vous montrais la vidéo de mon premier combat d’entraînement d’il y a 8 ans, vous me diriez sûrement que j’ai des jambes en coton. Vous iriez presque jusqu’à penser que je ne suis pas fait pour les arts martiaux. 

Ajouté à cela que je suis assez grand et plutôt fin (1,80 m pour moins de 70kg). 

Mon métabolisme est classé ectomorphe selon les nutritionnistes, je peux manger beaucoup et ne pas prendre de poids, pour certains c’est un rêve, pour moi c’est un problème.

Comment tenir le coup contre un adversaire plus lourd et plus puissant que moi alors ?

Mon poids n’est pas un avantage, pourtant les arts martiaux traditionnels chinois m’ont offert un autre point de vue grâce à l’ancrage au sol.

Sinon comment pourrais-je aujourd’hui tenir tête à un adversaire de 90 kg dans l’exercice de lutte  du Tai chi, le Tuishou ? 

Bien que je me considère encore aujourd’hui comme élève, j’ai été débutant un jour, j’ai aussi été confronté à la perte d’équilibre et au manque de résistance à l’entraînement et sur un ring. 

J’ai même été projeté à plusieurs mètres de mon opposant, un Maître Taoïste, lors d’un échange amical.

Sans parler de la confiance en moi, de soigner les blessures occasionnées par la pratique martiale et la gestion du stress de la vie quotidienne (Les 25 millions d’habitants de Shanghai ne facilitent pas la tâche niveau stress…)

La formation aux arts martiaux que j’ai reçue ici à Shanghai en Chine depuis 2011 est majoritairement basée sur l’ancrage au sol.

Grâce à cet entraînement spécifique, mon corps a mémorisé l’ancrage et en a fait un réflexe, qu’il faut néanmoins entretenir, comme la mémoire ou la santé.

Au passage, cela m’a permis de connaître davantage mon corps et de résoudre des blocages, physiques et psychologiques, ce qui m’était impossible avant. 

Aujourd’hui encore, après ces années de pratique assidue, je continue de tenir la posture de l’arbre, entre autres, car c’est un formidable outil de connaissance du corps. 

Le corps est un laboratoire de recherches pour les soins et l’entretien, et la posture de l’arbre la porte par laquelle on accède à ce laboratoire. 

Et c’est une certitude comme 1 + 1 = 2. 

Des objectifs réalisables

Après avoir suivi le cours qui vous est proposé aujourd’hui, vous n’aurez plus à occuper votre attention sur l’accroche au sol et pourrez davantage vous focaliser sur vos objectifs premiers (santé, résistance, vitalité, circulation de l’énergie, bien-être, confiance en soi, …).

Vous n’aurez plus besoin non plus de reculer jusqu’au fond de la salle pour esquiver votre adversaire, vous résisterez, vous serez debout, en face à face.

À la suite de ce cours, vous pourrez vous consacrer davantage à l’introspection de votre corps et l’entretien ou le renforcement des organes internes.

Vous aurez de bonnes habitudes pour continuer votre progression dans le Taichi, le Qigong ou le style que vous pratiquez.

Mais surtout, vous serez mieux à l’écoute de votre corps et des signaux qu’il vous envoie au quotidien.

Objectifs clés de ce cours sur
la posture de l'arbre

Connaître le corps

En pratiquant la posture de l’arbre, votre sensibilité corporelle sera développée. Par l’introspection et certains mouvements imperceptibles, vous reprendrez possession de votre corps.

Des principes communs à tous les arts

Le Tai Chi, le Qigong et la plupart des arts martiaux traditionnels chinois partagent des principes communs. Le plus connu et probablement le plus important est Ming Men. C’est un des thèmes principaux que vous aborderez dans le cours.

La progression

Comme dans tout enseignement, une progression pédagogique est obligatoire. Dans le cours sur la posture de l’arbre, la respiration, par exemple, n’est pas abordée en premier. La respiration est en effet un outil qui nécessite des pré-requis. 

Le relâchement relatif 'Song'

Se détendre dans la pratique n’est pas la même chose que se détendre devant un film. Dans ce cours, vous apprendrez à vous détendre par étape. C’est le processus « Chen » dont le résultat est « Song », le relâchement relatif.

La répartition de l'énergie

Pour les Chinois, l’énergie Qi fait référence à plusieurs idées. Mais dès lors que vous en avez l’expérience, il vous est plus facile de maîtriser l’enracinement. C’est par le poids, les forces, la structure du squelette, le souffle que vous aborderez Qi.

Savoir se corriger

Dans ce cours, vous apprendrez aussi à vous corriger. Vous aurez accès aux procédures nécessaires à l’auto-correction, il vous suffira de suivre la recette en moins de 10 points importants. De quoi installer facilement une routine de vérification en début de séance.

Tenir tête à un adversaire

L’ancrage au sol est une des bases des appuis lors des combats ou des exercices à deux. Avec la posture de l’arbre, plus besoin de reculer. Vous aurez confiance en vous et prendrez les problèmes à bras le corps, au club ou dans la vie.

"Conscientiser"

La posture de l’arbre est dite en chinois « posture agréable ». Vous aurez de plus en plus de facilité pour prendre conscience du corps et de ses changements subtils. Cette conscience vous permettra de prendre grand soin de vous.

Programme détaillé du cours

Observation de cours réel

Mon ami Thomas, parfait profane, a été invité pour ce cours sur la posture de l’arbre. Du fait qu’il est débutant, il n’a aucun acquis en la matière et fera donc quelques erreurs. Nous verrons comment les corriger. Il vous parlera également de ses ressentis de débutant.

Cours schématisé :
la pratique expliquée sous forme de graphiques

Vous avez déjà quelques heures de pratique de la posture de l’arbre ? Voilà qui devrait consolider vos connaissances et votre expérience. Si vous êtes débutant, cette partie du cours vous explique de manière graphique les habitudes à prendre et les astuces à connaître.

Cours schématisé :
Les concepts nécessaires en chinois

Quand on parle de vélo, on dit des mots comme guidon, selle, pédales. Dans les arts chinois (martiaux ou de santé), on utilise sans difficulté les mots Mingmen, Dantian, Qigong et bien d’autres, pour cibler les concepts qu’on étudie. Du jargon de professionnel vous attend dans ce cours. 

La posture de l'arbre,
comment améliorer son ancrage et prendre soin de soi

Zhan zhuang pour vous

45 €

Cette version du cours vous permettra un accès à vie à l’espace membre pour suivre le cours sur la posture de l’arbre. Vous pourrez ainsi y revenir autant de fois que vous le désirez et revoir les différents modules pour vous rapprocher de l’ancrage parfait et de la connaissance de soi.

Pour qui est destiné ce cours ?

Ce cours sur la posture de l'arbre est pour vous si :

Ce cours sur la posture de l'arbre n'est pas pour vous si :

La posture de l'arbre,
comment améliorer son ancrage et prendre soin de soi

Zhan zhuang, pour vous

45 €

Cette version du cours vous permettra un accès à vie à l’espace membre pour suivre le cours sur la posture de l’arbre. Vous pourrez ainsi y revenir autant de fois que vous le désirez et revoir les différents modules pour vous rapprocher de l’ancrage parfait et de la connaissance de soi.

La posture de l’arbre est l’exercice postural par excellence dans les arts de santé et les arts martiaux. 

Je vous avoue d’ailleurs être sincèrement surpris de ne pas voir davantage de séances d’enracinement dans les clubs de Tai chi et de Qigong, que ce soit en France ou même parfois en Chine.

Peut-être faut-il laisser le temps aux gens de se familiariser avec cette formidable pratique ? 

Merci d’avoir lu, à tout de suite.

Respect et salutations.

Mathieu