L'ancrage au sol selon vous :
Analyse et conseils personnalisés
sur votre enracinement pour mieux profiter
des bienfaits du Qigong et du Taichi

Niveaux

Cours pour pratiquants de Qi gong et de Taichi niveau débutant et intermédiaire.

Pédagogie

Uniquement adapté à vous grâce à la pédagogie sur objectifs spécifiques par résolution de problème.

Support élèves

Possibilité d'être suivi sur 3 mois, accompagnement 7j/7.

C'est "sympa" comme truc...

Cela fait déjà un petit moment que vous faites du Qi gong ou du Taichi, vous connaissez bien l’enchaînement des mouvements, plus aucun problème à les mémoriser puisque c’est devenu quasiment machinal.

C’est le moment, vous le sentez, de passer la deuxième comme on dit.

C’est aussi le moment où vous commencez à retenir quelques expressions qui entourent votre pratique. 

Souffle, nei gong, enracinement, zhan zhuang, circulation, guidage.

Parmi vos camarades, certains vont même jusqu’à se procurer des livres sur le sujet. 

Ainsi, l’ouvrage désormais très connu de Yu Yong Nian, intitulé  » Zhan Zhuang : l’Art de Nourrir la Vie  » – rien que ça – vous arrive aux oreilles.

Tout ceci est un très bon signe puisque ça veut dire que l’enseignement du Qi gong et du Taichi mûrit.

Ce n’est plus seulement une activité exotique pour dire à ses amis en soirée qu’on « a testé » et que « c’est sympa comme truc », non, ça devient un loisirs bénéfique à la santé et pourquoi pas une option de complément de revenu si vous voulez devenir professeur. 

Stagnation

Depuis que vous avez lu le bouquin de Yu Yong Nian sur l’enracinement pour le Qi gong et le Taichi, vous avez envie bien évidemment d’en savoir plus sur le sujet. 

Tout le monde est curieux, c’est bien normal.

Le hic c’est que tout existe sur Internet. Du bon comme du mauvais.

Alors si vous ne connaissez pas cet ouvrage, c’est encore pire, parce que là vous n’avez aucune référence – ou quasiment – sur ce qu’on appelle Zhan Zhuang et pouvez encore moins discerner l’utile de l’inutile. 

Il y a de tout.

Des essais sur la biomécanique, des explications en français traduites de l’anglais elles-mêmes traduites du chinois, de l’ésotérique … à la pelle.

Bon, vous savez que Zhan Zhuang est en relation avec l’enracinement nécessaire à votre Qi gong ou votre Taichi mais, vous ne savez pas pourquoi c’est important, quel est le fonctionnement ou comment on fait. 

Et à part la posture de l’arbre, si vous avez la chance de la pratiquer – oui c’est une chance – vous ne connaissez pas d’autres exercices d’enracinement.

Et c’est le ralentissement de l’enthousiasme, vous voyez de quoi je parle n’est-ce pas ?

La sensation de stagner, de ne plus avancer. 

Cette sensation est normale si elle ne dure que 2 ou 3 semaines, faut bien laisser le temps au corps et à l’esprit d’assimiler les concepts nouveaux.

Mais quand la sensation de stagnation dure trop longtemps, c’est la motivation qui baisse, et sans motivation pas de mouvement.

Quand on sait que le mouvement c’est la vie, nous sommes donc face à un problème ici.

L'absence de spécialistes

Depuis toutes ces années, je vois bien sur les réseaux sociaux qu’en France, le sujet est loin d’être traité en profondeur. 

Pour rappel, j’habite depuis 2008 à Shanghai en Chine et pratique l’enracinement pour le Qi gong, le Taichi et les combats d’art martiaux depuis environ une dizaine d’années.

Il me suffit aujourd’hui d’un coup d’œil à une photo d’un groupe de pratiquants pour savoir si oui ou non leur professeur leur a parlé d’ancrage.

Je vous donne le truc, il est très simple :

Allez sur Facebook par exemple, sur vos groupes de Qi gong ou Taichi préférés et trouvez une photo de groupe d’élèves qui pratiquent la posture de l’arbre. Puis regardez leur dos. 

Que voyez-vous ?

Une très belle lordose lombaire dans la plupart des cas ! 

Et dans notre domaine, le Qi gong, le Taichi et les arts martiaux chinois, c’est une erreur qui se transforme en habitude avec le temps. 

Imaginez après 10 ans de pratique qu’on vienne vous dire que vous avez perdu 9 ans et demi au moins …

C’est pas spécialement agréable.

Détrompez-vous, ce n’est pas un problème de votre professeur, qui vous enseigne très certainement avec son cœur de passionné. 

Les grands absents du problème d’enracinement pour le Qi gong et le Taichi dont souffrent les pratiquants aujourd’hui, c’est la documentation et le manque de spécialistes sur le sujet.

Certains vous diront qu’on peut travailler l’enracinement avec les enchaînements.

Ce qui n’est pas faux. 

Mais combien d’années allez-vous mettre à comprendre les principes de l’ancrage dynamique alors que vous n’avez même pas été sensibilisé aux principes de l’ancrage statique ?

D’autres vous diront que l’enracinement ne sert à rien.

Ce qui est faux par contre.

Un arbre ne pousse pas sans racines, un embryon ne grandit pas sans cordon ombilical, une idée n’apparaît pas sans stimulus. 

3 à 6 mois de pratique spécialisée en exercices de structure du corps suffisent pour voir des effets très bénéfiques sur la pratique du Taichi et du Qi gong !

(Et accessoirement, votre santé…)

C’est rien comparé au temps perdu à rattraper ses mauvaises habitudes !

Une belle intention freinée par le manque de spécialistes sur le sujet, c’est trop bête.

 

Vous n'avez pas les mêmes problèmes que vos camarades

On est tous différents face aux difficultés mais on est tous les mêmes face à une réussite : on est content et c’est ce qui compte.

Martine, 54 ans, petite et fine, n’arrive pas à effectuer une rétroversion de son bassin, comme indiqué dans la posture de l’arbre. Elle ne comprend pas le mouvement à faire.

Mickaël, lui, de ses 29 ans, a tout de suite capté le truc du bassin, mais ses 10 ans de foot étant petit lui ont « bousillé » un genou, pense-t-il. Ça l’empêche de tenir la posture de l’arbre plus de 10 minutes.

A problème différent, solution différente.

Mes années d’expérience dans le thème de l’ancrage au sol, j’aimerais bien vous les mettre à disposition. 

Ça m’a tellement apporté dans le domaine des arts martiaux ! 

Aujourd’hui, je suis capable de :

  • faire disparaître les tensions du haut du corps en guidant les forces résiduelles.
  • agir sur les tendons et les muscles profonds pour accélérer légèrement la récupération après un traumatisme volontaire type combat d’arts martiaux.
  • masser les organes internes avec pour seuls outils la structure du corps et la respiration.
  • encaisser des coups sans me faire mal pendant les sparring de boxe avec mes amis.
  • maintenir mon corps en très bon état de fonctionnement pour avoir suffisamment d’énergie et assurer un boulot de prof tout en m’occupant de ma famille au quotidien.

J’ai aussi rencontré des problèmes avant d’en arriver là.

Mal de dos pendant la posture de l’arbre, tension dans les muscles entourant les épaules, problèmes d’arythmie cardiaque, mal aux genoux, etc.

Aujourd’hui, je vous propose un modèle pédagogique que mon travail de prof de français m’a inspiré.

Il s’agit de la pédagogie sur objectifs spécifiques par résolution de problème.

Mais au lieu de l’appliquer à un domaine linguistique, je l’applique à un autre domaine qui m’est très familier et me tient à cœur : l’ancrage au sol pour le Qi gong, le Taichi et les arts martiaux.

La solution que je vous invite à tester aujourd’hui s’appelle la méthode COSA. 

 

COSA ? Quésaco ?

C’est un sigle : Cours sur Objectif Spécifique pour l’Ancrage, C.O.S.A.

Nous ne nous connaissons pas, alors comment savoir quels sont vos objectifs ?

A part si vous habitez à Shanghai en Chine ou si vous y effectuez un voyage, nous aurons peu de chance de nous rencontrer en vrai…

C’est à ce moment-là qu’intervient un questionnaire ultra-détaillé qui vous est soumis avant même que vous ne commenciez le cours.

Dans ce questionnaire, je vous demande plusieurs choses (auxquelles vous êtes libre de répondre ou pas – votre vie privée étant la première de mes préoccupations) :

  • des renseignements sur votre identité tels que votre âge, votre taille, etc.
  • des renseignements sur d’éventuels antécédents médicaux.
  • des renseignements sur votre pratique tels que le style, depuis combien de temps, dans quel contexte, etc.
  • l’état de vos connaissances en terme de culture chinoise et médecine traditionnelle.

Dans ce questionnaire, je vous amènerai aussi à exprimer le plus clairement possible votre souhait en fonction de votre pratique et de votre objectif en listant les éventuels problèmes d’ancrage que vous avez peut-être rencontrés.

A l’issue de l’analyse de ce questionnaire – qui je le répète restera privé et ne sera en aucune façon cédé à des tiers, même à titre payant ou pire, un couteau sous la gorge – nous déterminerons ensemble un créneau pour communiquer en visioconférence pendant 1 heure. 

Cette heure fera l’objet d’une séquence pédagogique élaborée pour vous en fonction du questionnaire que vous m’aurez retourné. Ainsi, durant notre entrevue, vous pourrez :

  • Me montrer en vidéo et en direct vos acquis en ancrage au sol pour le Qi gong et le Taichi
  • Si vous êtes grand débutant (c’est-à-dire à partir de 0) je vous donnerai les meilleures bases pour commencer en fonction de vos caractéristiques corporelles et de vos intentions
  • Me faire part en direct de vos ressentis sur le moment
  • Poser instantanément vos questions, quelles qu’elles soient
  • Recevoir des conseils de qualité qui ne s’adressent qu’à vous

Vous recevrez enfin un rapport détaillé (format .doc ou .pdf selon vos préférences) sur ce qui aura été dit à votre sujet pendant l’heure de cours sur objectif spécifique pour l’ancrage contenant :

  • un récapitulatif de vos objectifs
  • un récapitulatif détaillé des problèmes que nous aurons rencontrés pour atteindre vos objectifs et comment les résoudre
  • des conseils à suivre pour continuer à progresser vers vos objectifs spécifiques.

Vous aurez également la possibilité de choisir d’être accompagné(e) pendant 3 mois, 7j/7, durée largement suffisante pour obtenir de vrais résultats. Auquel cas, vous n’aurez pas besoin du rapport détaillé puisque je serai là pour vous accompagner personnellement pendant 3 mois.

Les bénéfices de la méthode COSA

Après avoir suivi ce cours d’une heure en visioconférence, en ce qui concerne votre enracinement pour votre pratique vous n’aurez plus qu’à vous concentrer seulement sur ce qui aura été dit et les orientations à suivre pour continuer à progresser vers vos objectifs premiers (santé, résistance, vitalité, circulation de l’énergie, bien-être, confiance en soi, passion pour les arts martiaux …).

Ainsi, vous aurez une meilleure vision de la manière de tester si votre ancrage est bon ou pas.

Vous saurez également ce qu’il faudra faire les moments où vous vous sentirez moins enraciné(e), car il y en aura, la vie est faite de fluctuations. Yin Yang, n’est-ce pas ?

Enfin, vous aurez des connaissances solides pour séparer le bon grain de l’ivraie lors de vos recherches sur l’ancrage ou lors de vos conversations entre camarades pratiquants.

Rappel sur le déroulement du cours

Etape n°1 : Inscrivez-vous pour recevoir le questionnaire

L’inscription pour recevoir le questionnaire est gratuite.

Lorsque votre inscription sera validée, vous recevrez par mail le questionnaire et comment me contacter par la suite pour me le renvoyer.

Etape n°2 : fixer ensemble un rendez-vous

Après m’avoir renvoyé votre questionnaire, nous nous contacterons pour prendre rendez-vous selon les disponibilités de chacun.

Etape n°3 : le règlement puis l'entrevue

Le créneau horaire sera ensuite validé dès que le paiement sera effectif. 

Nous pourrons enfin rentrer dans le vif du sujet et communiquer en direct pour améliorer considérablement votre ancrage au sol pour votre pratique du Qi gong, du Taichi ou des arts martiaux en général.

Etape n°4 : La progression sûre

Vous aurez ensuite un gain de motivation pour explorer plus en profondeur votre pratique de santé ou martiale.

Grâce à votre expérience de l’ancrage au sol, vous saurez reconnaître ce qui fait une bonne pratique d’une mauvaise pratique, les clés seront dans votre main.

Améliorez grandement votre enracinement
pour le Qi gong, le Taichi et les arts martiaux

Version élève

49 €

La version élève vous permettra un accès à vie à l’espace membre pour suivre le cours sur la posture de l’arbre. Vous pourrez ainsi y revenir autant de fois que vous le désirez et revoir les différents modules pour vous rapprocher de l’ancrage parfait et de la connaissance de soi.

Version disciple

49 €

La version élève vous permettra un accès à vie à l’espace membre pour suivre le cours sur la posture de l’arbre. Vous pourrez ainsi y revenir autant de fois que vous le désirez et revoir les différents modules pour vous rapprocher de l’ancrage parfait et de la connaissance de soi.

Pour qui est destiné ce cours ?

Ce cours sur objectif spécifique est pour vous si :

Ce cours sur objectif spécifique n'est pas pour vous si :

Améliorez grandement votre enracinement
pour le Qi gong, le Taichi et les arts martiaux

Version élève

49 €

La version élève vous permettra un accès à vie à l’espace membre pour suivre le cours sur la posture de l’arbre. Vous pourrez ainsi y revenir autant de fois que vous le désirez et revoir les différents modules pour vous rapprocher de l’ancrage parfait et de la connaissance de soi.

Version élève

49 €

La version élève vous permettra un accès à vie à l’espace membre pour suivre le cours sur la posture de l’arbre. Vous pourrez ainsi y revenir autant de fois que vous le désirez et revoir les différents modules pour vous rapprocher de l’ancrage parfait et de la connaissance de soi.

L’enracinement, l’ancrage au sol, Zhan Zhuang est une pratique martiale ou de santé très paradoxale.

Ceux qui ne connaissent pas se demandent souvent ce qu’il y a de bénéfique dans le fait de rester debout des minutes durant sans bouger.

Ceux qui ne connaissent pas ne se doutent pas un instant que cette pratique permet d’ouvrir les portes de son laboratoire corporel personnel. 

La culture du corps et de l’esprit, c’est avant tout de se connaître pour voir ses limites et ses points forts.

L’enracinement permet non seulement de progresser rapidement dans le Qi gong, le Taichi et les arts martiaux, mais il permet aussi de cartographier minutieusement le corps humain avec des sensations et des ressentis que l’on perçoit seulement à l’instant ou le passé et le futur n’existent plus. 

L’enracinement, c’est le mouvement dans le présent. C’est la conscience.

Merci d’avoir lu, à très bientôt dans le cours.

Mathieu

Suivi des élèves

Le suivi des élèves est très important. C’est d’ailleurs le reproche que beaucoup font à propos des cours en lignes. 

Pourtant, la technologie du 21ème siècle ne nous empêche pas du tout de suivre les élèves, bien au contraire. On peut à tout moment échanger en direct par vidéo, s’envoyer des photos, poser des questions.

À ce sujet, si vous désirez que je suive personnellement votre progression dans la posture de l’arbre, vous pouvez en formuler la demande en cliquant sur ce bouton :